󰀡 Veuillez nous excuser, cette page est encore en cours de construction. Salariés et bénévoles travaillent d'arrache-pied pour terminer la rédaction des différentes pages de ce site. Pour plus d'informations, contactez-nous !
Bientôt sur cette page :
  • La genèse du projet
  • Les discours d'inauguration
  • Pourquoi Keriadenn ?

Discours d’inauguration officiel de notre terrain par Soeur Carmen –Espace Jeunes,  3 juillet 2010.

« Ah ! Si j’avais un grand jardin », disait Amélie Fristel en rêvant de pouvoir héberger des  personnes âgées, sans ressources, qui y travailleraient selon leurs possibilités, gardant ainsi un sentiment d’utilité !…  ou tout simplement s’y promèneraient en se détendant !

« Ah ! Si j’avais un grand jardin », disait… 165 ans plus tard, Mgr d’Ornellas par la voix du Père Franck Téhel ;  « je pourrais accueillir des centaines et des centaines de jeunes, voire un millier et plus. J’y dresserais un grand chapiteau…. Ils y seraient heureux et ensemble ils vivraient des moments fraternels capables de les conduire jusqu’à la joie de la rencontre avec Jésus Christ.»

Aujourd’hui comme hier, demande et réponse ont fini par se trouver et par s’accorder :

  • Hier, Henri Lemarié a légué à Amélie le grand jardin rêvé !…
  • Aujourd’hui, les filles d’Amélie sont heureuses de mettre une partie de ce même jardin à la disposition de la Pastorale des jeunes du diocèse, qui œuvre, pour proposer la Bonne Nouvelle à la génération montante.

Cette « entente » est l’occasion, pour nous, Sœurs des Saints Cœurs, de continuer, à travers ce volet de la Pastorale diocésaine, la mission d’ «engendrement» des jeunes à la foi, et de nous y associer par la prière, l’accueil et la présence.

Votre présence ici, à vous les jeunes, est, pour nous, souffle de vie, espérance nouvelle qui dit vos rêves d’avenir, vos rêves de fraternité, vos rêves d’un monde plus beau, et nous communions à ces rêves. Ils nous renouvellent dans notre mission

Je suis certaine qu’Amélie Fristel, notre fondatrice et Henri Lemarié, le généreux bienfaiteur, se réjouissent avec nous aujourd’hui !…

Que ce lieu permette à chacun, à chacune, de découvrir les chemins du vrai bonheur et de devenir à son  tour, porteur de la Bonne Nouvelle dans une fraternité capable d’embraser le monde.

Demain vous referez le monde…   Plutôt, c’est aujourd’hui, qu’avec vous, il se construit !

Que dans ce «grand jardin» des rêves d’Amélie Fristel et de Mgr d’Ornellas, puissent s’élaborer d’autres rêves missionnaires par vous présents aujourd’hui et par les jeunes qui y seront accueillis!

Bon vent à vous tous et toutes !

S Carmen Pinault
Supérieure générale