Le 19 mars 1945, Marcel Callo succombait à l’épuisement et à la souffrance au camp de concentration de Mauthausen. Ce 19 mars 2015, nous fêtons le 70è anniversaire de sa mort.

Sa mort est à l’image de sa vie, toute entière tournée vers le Christ en toute simplicité, comme en témoigne le colonel Tibodo, un camarade bouleversé devant l’attitude de Marcel Callo au moment de sa mort : « J’ai connu Marcel Callo pendant quelques heures seulement, celles qui ont précédé sa mort en mars 1945, un mois et demi avant la libération. Je ne l’ai connu qu’aux dernières heures de sa vie : il est mort en quelque sorte dans mes bras. (…) Si moi, parpaillot, qui ai vu des milliers de prisonniers mourir, j’ai été frappé par le regard de Marcel Callo, c’est qu’il y avait en lui quelque chose d’extraordinaire. Ce me fut une révélation : son regard était plutôt un regard d’espoir, l’espoir d’une vie nouvelle, il exprimait une conviction profonde qu’il partait vers le bonheur. C’était un acte de foi et d’espérance vers une vie meilleure. Je n’ai jamais vu chez un moribond un regard comme le sien ».
A travers ses engagements successifs dans la Croisade Eucharistique (aujourd’hui devenu le Mouvement Eucharistique des Jeunes), les Scouts, puis la Jeunesse Ouvrière Chrétienne, Marcel Callo a grandi dans la proximité avec le Christ, et avec le désir de vivre sa foi au quotidien, dans tous les moments de sa vie. En 1988, Jean-Paul II l’a donné comme modèle pour la jeunesse d’Europe. Dans sa simplicité et son engagement, il continue de nous inspirer.

« Marcel Callo est pour moi un exemple à suivre. Je lis beaucoup de livres sur lui et je suis admiratif de son service auprès des jeunes jocistes Rennais. C’est lui qui a ouvert le chemin de la JOC de Rennes et aujourd’hui nous tous, jocistes, sommes reconnaissants pour ce qu’il a fait. A la lecture d’un livre, j’ai découvert que lors des temps fort Marcel avait l’habitude d’être toujours en retard parce qu’il avait été cherché directement le jeune chez lui et lui disait de venir. La JOC de Rennes est toujours marquée par cette habitude d’aller vers les jeunes leur dire « viens et vois » comme Marcel.
L’autre jour, je suis allé voir des jeunes de CAP vente et j’ai été surpris de voir qu’ils n’arrivaient pas à faire groupe et à la fin de la rencontre ils ont choisi une date pour faire un goûter. C’est pour cela que depuis 2009 je fais de la JOC. Peut-être que mon action n’était pas une des plus grandes mais cette simple intervention a peut être changé 30 jeunes. »

Corentin Fargeaud, trésorier de fédération de la JOC 35

 
19 mars 2015 : 70ème anniversaire de la mort de Marcel Callo
Programme
Dans l’après-midi : Réalisation d’une fresque de graffs à la mémoire de Marcel Callo place Sainte Anne
18h : Vernissage de la fresque en présence des autorités municipales et de Mgr d’Ornellas
19h : Messe à la basilique Notre-Dame de Bonne Nouvelle animée par les mouvements de jeunes
21h : Concert à la basilique Notre-Dame de Bonne Nouvelle

Plus d’informations: https://marcelcallo.wordpress.com/

Commentaires

Laisser un témoignage

󰂅Silo | Pastorale des jeunes de l’Église catholique en Ille-et-Vilaine

󰀽45, rue de Brest – CS 34210 – 35042 Rennes Cedex      󰀝02.99.14.35.04      󰀁Mail

Nous contacter :





Saisissez le code suivant : captcha

󰀽45, rue de Brest
󰀽CS 34210
󰀽Rennes Cedex

󰀝02 99 14 35 04

󰀁CONTACT
󰁓
󰀰 󰀩 󰀭 󰀱